Le pavillon de la ligue aura flotté dans la baie d'Hiroshima

Le pavillon de la ligue aura flotté dans la baie d'Hiroshima

C'est une aventure à la fois sportive et humaine qui vient de s'achever pour toute l'équipe handivoile de la ligue représentée par le CEV Berck et le Dunkerque YC et engagée au championnat du monde Hansa à Hiroshima au Japon. S'il aura fallu près de deux années pour finaliser ce projet d'envergure, les quinze jours vécus au pays du soleil levant seront eux, vite passés.
C'est donc avec fierté que les coureurs de la ligue ont ainsi pu faire flotter le pavillon des Hauts de France dans la baie d'une ville balayée il a 73 ans par une bombe nommée Enola Gay «c'est un endroit où l'émotion est toujours fortement présente, un lieu chargé d'histoire, que nous avons découvert avec toute l'équipe» explique Jérémie Chauchoy «se trouver face aux vestiges du dôme fait quelque chose».
Car si la dimension sportive était d'importance en participant au championnat du monde, l'équipe a aussi profité pour découvrir le pays. «Après le championnat nous avons été accueilli à Tokyo par Muriel, Thibaut et Eric, des expatriés français, qui lors de la saison estivale fréquentent l'école de voile et le plan d'eau de Conchil-le-Temple.
Découvrir Tokyo avec eux aura été un plus inestimable. Ils nous ont fait visiter les lieux les plus emblématiques de la cité impériale qui compte près de 20 millions d'habitants» note encore le responsable de l'école de voile

Si la délégation a ont donc pu s'immerger dans une culture nippone si loin de celles connues dans l'hexagone, ils auront aussi et surtout bataillé ferme sur l'eau.
Dans un championnat du monde relevé avec 52 équipages en lice et près de 18 nationalités, les habitués du plan d'eau de Conchil-le-Temple auront souvent tenus les rangs du haut. «Nous avons navigué dans un vent très faible et dans une baie très piégeuse, certains ont su mieux tirer leur épingle du jeu. Si nous nous aurions bien sûr aimé nous hisser sur un podium, les places prises sur l'échiquier mondial nous donne satisfaction, font du club une place forte en Europe et en France» note pour sa part Frédéric Magnier.

Avec Gaëtan Gelée (CEV berck)  et Clémentine Gorisse (Dunkerque YC) 8èmes, Lucien Bermont et Stéphane Colier 10èmes, les navigateurs handivoile ont donc tutoyé le haut du gratin en jouant dans le haut de la flotte. Des résultats qui viennent conclure une saison internationale riche si on ajoute les podiums glanés aux championnats de Belgique et de Suisse.
L'an prochain, c'est cette fois au Portugal que l'équipe de ligue jouera pour le titre européen  avant de songer à de nouveaux mondiaux cette fois courus de l'autre côté de la planète à Newport Beach en Californie.

 

Tous les autres résultats: Frederic Magnier et Jean-Philippe Lepretre 17e, Jérôme Dard et Jérémie Chauchoy 24e, Virginie Lavigne et Gery Caresmel 37e, Marie-Christine Rigaut et Sébastien Grard 49e sur 52 équipages.
J.Chauchoy